Nathalie SCHALLENBERGER

CANDIDATE AU CONSEIL NATIONAL ET AU CONSEIL DES ETATS

Née en 1965, Nathalie Schallenberger, titulaire du brevet d’avocate depuis 1993, pratique le barreau dans une étude de La Chaux-de-Fonds.

Mère de famille, elle est également médiatrice FSA, et détient un diplôme universitaire en médiation (Institut universitaire Kurt Bösch, Sion)

Elle a aussi une expérience d’enseignante de 2008 à 2012 et de directrice d’entreprise de 1994 à 1996.

Sur le plan politique Nathalie Schallenberger a été élue au Conseil communal de La Chaux-du-Milieu en 2007 où elle a exercé une activité exécutive jusqu’en 2011.

En juin 2012 elle a été élue au Conseil communal de la Ville de La Chaux-de-Fonds conduisant la liste des Verts qui accédait à cette fonction pour la première fois de son histoire.

Après une législature, et tout en restant fidèle à ses convictions écologiques, Nathalie Schallenberger a rejoint le PDC du canton de Neuchâtel souhaitant élargir son engagement politique à des domaines autres que l’écologie pure.

Séduite par les valeurs chères au parti telles que la défense de la justice sociale, la promotion d’une économie durable qui préserve l’environnement et qui adopte une attitude responsable à l’égard des ressources naturelles, la liberté, la sécurité, l’égalité des chances basée sur la dignité humaine et le progrès.

Pour la première fois le PDC section des Montagnes a décroché un siège au Grand Conseil lors des élections cantonales de 2016.

Arrivée en 2eposition, Nathalie Schallenberger intervient au parlement cantonal en qualité de députée suppléante.

Le PDCN, en désignant Nathalie Schallenberger comme tête de liste dans la course au Conseil national et comme candidate au Conseil des Etats, entend offrir à la population une alternative crédible aux candidatures classiques des partis dominants.

Le canton de Neuchâtel a besoin de personnalités fortes, indépendantes et probes.

A ces qualités Nathalie Schallenberger ajoute un don d’écoute et une empathie qui la rendent proche des gens, en particulier des plus démunis.

La candidature de Nathalie Schallenberger est une occasion de contribuer à combler efficacement la sous-représentation féminine aux chambres fédérales.

Elle est en même temps, l’opportunité d’offrir à la population neuchâteloise une alternative à la perpétuation souvent stérile d’une représentation gauche-droite qui se combat et s’annihile.

Further Links