30.08.2019 / Communiqué / /

Le PDC s’engage pour des retraites sûres et équitables aujourd’hui et demain !

Communiqué du PDC suisse

En Suisse, les assurances sociales sont un pilier central de la société et sont à la base de la solidarité et de la prospérité. L’AVS est un élément clé. Nous devons et voulons le préserver. Toutefois, l’évolution démographique demande des ajustements au sein des assurances sociales. Dans le domaine des rentes de vieillesse la population active porte la charge croissante d’une société qui vieillit rapidement. Les recettes ne suffisent plus aujourd’hui. Les rentes qui sont versées laissent un déficit d’un milliard dans les caisses de l’AVS.

Le PDC salue donc les mesures proposées par le Conseil fédéral. Elles constituent une nouvelle étape sur la voie de l’assainissement de l’AVS. Le PDC a toujours défendu une adaptation échelonnée à 65 ans de l’âge de la retraite pour les femmes et une perception flexible des rentes entre 62 et 70 ans. Les mesures compensatoires proposées sont les bienvenues. Elles permettront aux femmes de ne pas en supporter le coût.

Les incitations à poursuivre une activité professionnelle sont également les bienvenues. Le travail doit financièrement en valoir la peine au-delà de l’âge de le retraite.

Mais un réaménagement durable de l’assurance vieillesse au-delà de l’année 2030 exige une assainissement structurel. Le point central est ici la suppression ou du moins l’atténuation de la pénalisation fiscale du mariage qui limite les rentes des couples mariés et des partenaires enregistrée à une rente et demie !

Toutefois une réforme durable doit également inclure le deuxième pilier et les prestations complémentaires. Le PDC exige du Conseil fédéral qu’il présente rapidement une révision du deuxième pilier. Pour le PDC il est essentiel que le maintien du niveau des rentes soit assuré par les deux piliers. Le PDC est d’avis que, comme pour l’AVS, il est nécessaire de rechercher progressivement le consensus au sein de la population.

PDC. Pour la liberté et la solidarité. Nous sommes le trait d’union.