01.03.2019 / Article / / , , , ,

Ville de Neuchâtel : Habitons les Jeunes Rives

Le 10 février dernier, le peuple suisse a refusé à une large majorité l’initiative des Jeunes Verts dite « Contre le mitage du territoire ».  Par contre, les citoyens et citoyennes de plusieurs villes, dont Neuchâtel, l’ont approuvée, avec 54,30% des voix exprimées pour notre ville. Notons que moins du tiers des électeurs et électrices du chef-lieu (32,30%) ont pris la peine de s’exprimer sur ce sujet que d’aucuns estimaient vital pour l’avenir de notre pays.

Comment comprendre ou analyser le vote contraire des Neuchâtelois ? Quelle leçon devons-nous ou pouvons-nous en tirer ?  Les habitants et habitantes de notre ville sont-ils en majorité d’avis qu’il faut cesser de construire des habitations et des entreprises dans les campagnes environnantes et que nous devrions, au contraire, concentrer le développement sur le territoire de la ville ?

Sont-ils prêts à accepter les conséquences de ce raisonnement ? Admettons qu’ils le soient. Ils seraient conséquents avec eux-mêmes et ce serait une bonne nouvelle (mais elle devrait encore être confirmée par les électeurs et électrices qui n’ont pas voté le 10 février…). L’Autorité communale devrait alors tenir compte de ce vote dans ses plans d’aménagements et de constructions.

A ce sujet, je vais peut-être choquer en écrivant ce qui suit mais, pour ma part, je verrais bien une partie des Jeunes Rives (entre le Nid-du-Crô et Serrières) devenir des terres constructibles comme le sont devenues, au fil du temps, celles qui constituent aujourd’hui la plus grande partie du « plateau » de la ville. Pourquoi cette idée ? Nous avons appris au début de ce mois que la ville de Neuchâtel avait perdu 111 habitants en 2018, une diminution confirmant le fléchissement déjà observé l’année précédente. C’est une mauvaise nouvelle encore renforcée par la perte totale de 1142 habitants pour le canton ! Pour conserver les résidents actuels et en attirer de nouveaux, il ne faut pas craindre de s’écarter des chemins battus. Les rives offrent de belles possibilités d’aménager des plages, des places de rencontre ou de sport et aussi de construire des bâtiments destinés à diverses activités (écoles, habitations, industries, etc.).

Parmi les 111 habitants qui ont quitté notre ville l’an passé, se trouvaient sans doute des personnes âgées ou souffrant de handicaps qui ont dû être déplacées dans des homes hors de Neuchâtel, parfois bien loin de leur famille et de leurs ami-e-s. Cet éloignement souvent douloureux ne peut être évité qu’en édifiant des homes ou des immeubles appropriés sur le territoire de notre commune. Où mieux que sur les nouvelles rives ? A proximité des transports publics, non loin du centre. Avec un accès facile pour les résidents aussi bien que pour leurs visiteuses et visiteurs. Et avec, en prime, vue sur le lac ! N’est-ce pas l’endroit rêvé ?

Egoïstement, penser à nos aînées et aînés d’aujourd’hui, c’est aussi penser à soi-même car, ne l’oublions pas : l’avenir de chacune et chacun de nous, c’est la vieillesse. Il faudra de nombreux immeubles adaptés, dans quelques décennies…

Contact