27.05.2011 / Article / Economie / ,

Le PDC Neuchâtelois se réjouit de la sortie du nucléaire

Stopper la première centrale nucléaire est un geste fort, politiquement et humainement. Politiquement parce que, par cette décision, nous nous plaçons face à nos responsabilités de consomm’ acteurs mais aussi parce que nous avons, en tant que population, un projet commun. Humainement parce qu’il fallait oser décider.

Cette décision et le calendrier d’application ont clairement été énoncés mercredi 25 mai 2011. Le PDC est heureux de pouvoir compter avec une ministre qui a eu le courage de faire ce qu’un ministre socialiste n’a pas osé tenter en 14 ans passés à la tête de ce même Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC). Merci Doris !

Le PDC se réjouit également de constater, à la lecture du communiqué du DETEC, que la construction de centrales à gaz et au charbon n’est pas la première des priorités du Conseil fédéral. Sa porte-parole Madame Leuthard l’a clairement exprimé. Le PDC souhaite que cela reste ainsi. A ce jour, le bilan de CO2 est excellent en Suisse. Nous devons continuer dans cette voie, voire améliorer encore la situation. Aussi, logiquement, le PDC refuse la construction de centrales au gaz et au charbon comme celle prévue à Cornaux. Il apparaît déraisonnable d’exposer les familles de notre canton à des complications pulmonaires et autres pathologies graves alors que, pour éviter cela, il suffira d’appliquer sérieusement le calendrier proposé par le Conseil fédéral.

Le PDC demande aux Autorités cantonales d’entreprendre dès maintenant toutes les mesures possibles d’encouragement à la recherche, à la création et au développement d’entreprises dans le domaine des énergies renouvelables. Le Canton de Neuchâtel dispose de tous les savoirs pour devenir un canton leader en la matière.